Opérations et Urgences

Le Département des Opérations et des Urgences (DOE) du Bureau régional de l’Afrique de l’Ouest et du Centre fournit un appui technique et administratif aux missions de l’OIM et supervise la mise en œuvre de leurs programmes humanitaires, de transition et de redressement.

  • Préparation et réponse aux urgences humanitaires

Les activités de l’OIM dans ce secteur comprennent la collecte et l’analyse de données sur les tendances en matière de déplacement et de mobilité ; le renforcement des capacités des partenaires et des parties prenantes dans la gestion des déplacements ; la réponse humanitaire aux besoins vitaux (y compris la distribution de produits non alimentaires), la fourniture d’abris d’urgence, la coordination et la gestion des camps, l’enregistrement des populations déplacées, l’assistance sanitaire et psychosociale, la coordination des groupes sectoriels, entre autres.

  • Redressement et transition

L’OIM, en coordination avec ses partenaires et les parties prenantes concernées, appuie également la réponse aux besoins à moyen et long terme des populations touchées par des crises, à travers un soutien au redressement rapide, l’appui aux moyens de subsistance et à la génération de revenus ainsi que la promotion de la cohésion sociale, de la consolidation de la paix et de solutions durables. Le cas échéant, l’OIM s’engage aussi dans des programmes de lutte contre causes profondes des crises, par le biais d’interventions adaptées qui visent à prévenir l’extrémisme violent, à réduire la violence communautaire, à promouvoir la réintégration durable des anciens combattants, à réformer le secteur de la sécurité et à soutenir les élections, en apportant, par exemple, un appui technique en faveur de l’émancipation des populations privées de leurs droits.

  • Réinstallation des réfugiés

L’OIM travaille en étroite collaboration avec les gouvernements, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), les organisations non gouvernementales et d’autres partenaires pour fournir des services de réinstallation, y compris le traitement des cas, les évaluations des conditions sanitaires, l’orientation avant le départ et les opérations. Par conséquent, à leur arrivée, les pays de réinstallation offrent aux réfugiés une protection juridique et matérielle, y compris l’accès aux droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels similaires à ceux dont jouissent les nationaux.

  • IOM Crisis Response 
    • Aperçu 2016 : Portfolio des activités d’urgence et d’après crise de l’OIM en Afrique de l’Ouest et du Centre (PDF)
    • Aperçu 2016 : Activités de l’OIM pour la réinstallation des réfugiés en Afrique de l’Ouest et du Centre (PDF)
    • Activités dans le cadre de la crise dans la Bassin du Lac Tchad
    • Activités dans le cadre de la crise au Mali
    • Activités dans le cadre de la crise en République centrafricaine
  • Rapports de la matrice de suivi des déplacements : La matrice de suivi des déplacements (DTM en anglais) est un système de suivi des déplacements et de la mobilité des populations. Elle est conçue pour collecter, traiter et diffuser régulièrement et systématiquement des informations sur la mobilité afin de mieux comprendre les mouvements et l’évolution des besoins des populations déplacées et/ou mobiles, que ce soit sur le terrain ou en route.
  • Rapports d’évaluation et de situation de l’OIM  
    • Nigeria : SITREP
    • Central African Republic
  • Programme de renforcement des capacités de l’OIM 
    • Projet OFDA (pdf)