Le Festival international du film sur la migration 2017 décerne le Prix spécial du Jury au film sénégalo-belge DemDem

Dakar - Le deuxième Festival international du film sur la migration s'est achevé hier soir (18/12) dans plusieurs villes du monde entier, en marge de la Journée Internationale des Migrants.

Le jury a décidé à l’unanimité de décerner son Prix spécial au film sénégalo-belge « DemDem » (partir en wolof). Le film explore la quête d’identité d’un jeune sénégalais après la découverte d’un passeport belge alors qu’il pêchait. Cette histoire est née d’un projet d’écriture collaborative entre des réalisateurs belges et sénégalais de l’école de Ciné Banlieue Dakar.

« Nous sommes très honorés de recevoir ce prix. Merci d'avoir mis en avant ce film discret et fragile né spontanément d'une collaboration entre cinéastes africains et européens. Merci de laisser la place au mystère qui existe dans le choix du départ vers un ailleurs, » ont déclaré les réalisateurs du film Marc Recchia, Christophe Rolin et Pape Bouname Lopy, présents à la Cérémonie de clôture, à la salle de cinéma nouvellement construite à Dakar, Canal Olympia Teranga.

Dans le cadre de la Journée Internationale des Migrants et de la Journée des Droits de l’Homme, le Centre d’Information des Nations Unies à Dakar (CINU), le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH/BRAO) et le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest et de l'agence des Nations Unies chargée des migrations (OIM) avaient organisé une séance de cinéma gratuite durant laquelle trois courts métrages relatant les défis de la migration ont été projetés.

Reza Deghati, le photographe de renommée internationale et membre du jury du Festival qui assistait à la cérémonie de clôture simultanée à Genève, a déclaré : « DemDem a brillé par la profondeur de ses propos et son contenu ; on peut bien deviner un avenir encore plus brillant pour de tels talents, avec évidement un peu plus de connaissance technique et beaucoup de sueur.»

De l’Amérique du Sud à l’Afrique de l'Est, les cinéastes du monde entier ont pu participer à ce Festival. Parmi les 300 films soumis, « The Journey », réalisé par le cinéaste Matthew Cassel en collaboration avec Field of Vision, a reçu le premier prix dans la catégorie des cinéastes professionnels.

Organisé par l’OIM, le Festival a été couvert pendant 13 jours, sur cinq continents, dans plus de 100 pays avec plus de 300 projections de 30 films spécialement sélectionnés.

« Les films renforcent l'empathie envers les migrants et une meilleure compréhension de leurs réalités, besoins, perspectives et capacités. Notre festival utilise le cinéma comme un outil éducatif pour influencer positivement les attitudes envers les migrants, en soulignant leurs contributions globales à la société et aux défis auxquels beaucoup sont confrontés dans le monde d'aujourd'hui, » a déclaré Laura Thompson, la Directrice générale adjointe de l’OIM.

Cette session du Festival international du film sur la migration avait été inscrite dans le cadre d’une séance spéciale du programme CINE CINU, l’espace de cinéma – débat des Nations Unies au Sénégal.

Pour plus d’informations, veuillez contacter à l’OIM Afrique de l’Ouest et du Centre, Tijs Magagi Hoornaert Tél. +221 784 600 619 ; Email : tmhoornaert@iom.int

A CINU Dakar, Minielle Baro Tél. + 221 33 869 99 14 ; Email : unic.dakar@unic.org

A HCDH Dakar, Aïssata Ba Tél. + 221 778 196 065 ; Email: aba@ohchr.org