Tchad

Le Tchad accueille actuellement environ 300 000 réfugiés dans 17 camps de réfugiés et 160 000 déplacés internes dans l’est et le sud du pays. La migration forcée est principalement causée par le conflit et l’insécurité générale dans l’ouest du Soudan, l’est du Tchad et dans certaines parties de la République centrafricaine (RCA). L’insécurité alimentaire, les mauvaises récoltes et les pluies irrégulières ont eu un impact sur les schémas de migration. Les défis socio-économiques régionaux et la dynamique politique contribuent également aux tendances qui ont fait du Tchad un pays d’accueil non seulement pour les réfugiés, mais aussi pour les victimes de la traite des personnes.

Les activités principales de l’OIM Tchad sont axées sur la réinstallation des réfugiés soudanais et centrafricains dans l’est et le sud du Tchad, respectivement. L’OIM Tchad est également engagée dans l’assistance au retour volontaire et à la réintégration (ARVR) des ressortissants tchadiens rentrant de Malte et de l’Italie, ainsi que dans l’assistance à la réunification familiale des migrants. Un projet de lutte contre la traite des personnes a été lancé pour élaborer des réponses à ce phénomène à travers le renforcement des capacités et la formation en partenariat avec les ONG locales. L’OIM Tchad est membre de l’équipe pays des Nations Unies.

Title Download
ARVR Tchad - Janvier - Août 2018 fr
AVRR Update - January - August 2018 en
Tchad – Rapport sur les Points de Suivi des Flux de Population 15 (Mai — Juin 2018) fr