COVID 19

Mis à jour le 25/03/20

Tendances épidemiologiques en Afrique de l'Ouest et du Centre

Le nombre de cas du Covid-19 enregistrés au cours des cinq derniers jours a doublé dans les pays d’Afrique. Jusqu’à présent, la majorité des infections sur le continent ont été importées, ce qui explique probablement le faible taux de transmission dans les pays africains. Cependant, la transmission communautaire commence à se propager dans plusieurs pays, notamment le Burkina Faso, le Sénégal, le Cameroun et le Liberia, ce qui laisse penser que le taux d’infection va probablement augmenter dans les semaines à venir.

Le nombre de cas augmente en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Nigeria. Actuellement, des décès liés au Covid-19 ont été enregistrés au Burkina Faso, au Gabon et en Gambie. Certains pays tel que le Mali, le Sao Tomé et Principe, la Sierra Leone et la Guinée-Bissau n’ont pas encore signalé de cas.

Avec l’aide de l’OMS et du CDC de l’Union africaine, les pays africains ont amélioré leur capacité à tester et à dépister la maladie aux postes de contrôle, dans les ports maritimes et les aéroports. 
La plupart des pays d’Afrique auront probablement des difficultés à faire face aux transmissions communautaires, car nombre d’entre eux ont des capacités limitées pour lutter contre les épidémies, notamment la préparation des laboratoires, la communication sanitaire et la surveillance des cas. 

En plus, les mesures préventives peuvent constituer un défi dans les communautés et les zones où différentes générations vivent ensemble dans la promiscuité. Dans une région où près de 50% de l’économie est informelle, de nombreuses personnes ne peuvent pas se permettre de rester confinées. La distanciation sociale recommandée, et les mesures d’hygiène telles que le lavage des mains au savon, peuvent également constituer un défi dans les zones où l’accès à l’eau est limité.

Enfin, la faiblesse des services sociaux de base, les pressions économiques affectant les moyens de subsistance ainsi que l’insécurité (par exemple, émeutes, extrémisme, attaques xénophobes) peuvent à leur tour aggraver une situation déjà fragile dans les régions du sahel de l’Afrique occidentale et centrale.

Fermeture des frontières en Afrique de l'Ouest et du Centre en réponse au COVID19