COVID -19 : l’OIM mise sur l’engagement communautaire pour lutter contre la propagation de la pandémie

Published Date: 
Thu, 05/14/2020 - 18:45
Country: 
Burkina Faso

Depuis le début de l’épidémie dont les deux premiers cas ont été confirmé le 9 mars 2020, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Burkina Faso s’est engagée à accompagner le gouvernement dans la riposte et la mise en œuvre du plan de réponse à la COVID-19.

Afin de ne laisser personne pour compte, l’OIM a entrepris une série d’actions sur la communication des risques liés à la transmission de la maladie à coronavirus avec l’implication des communautés.  Cela s’est traduit à la fois par le renforcement des capacités des acteurs locaux, des associations locales et leur engagement dans la lutte contre la COVID-19 notamment par des activités de sensibilisation. C’est ainsi que dans la région du Sahel, 200 agents de santé, 150 forces de défense et de sécurité ont été formés sur le suivi de la maladie au sein de leurs communautés. 200 agents de santé à base communautaire ont été également outillés pour sensibiliser sur le COVID-19.

L’OIM a également travaillé avec une association locale pour la sensibilisation des déplacés internes de la commune de Barsalogho (région du Centre-Nord) qui compte 96 939 déplacés internes et la commune de Djibo (région du Sahel) qui abrite 142 622, qui ont fui les violences chez eux. Ces activités ont permis de toucher plus 500 personnes déplacées internes et populations hôtes et de déconstruire les idées reçues sur cette maladie. Des kits d’hygiènes composés d’un dispositif de lavage des mains et du savon ont également été distribués aux ménages ayant assisté aux séances de sensibilisation.

 Moussa Konfé est le Coordonnateur de l’association Eveil club de Djibo (ECLUD), un partenaire de mise en œuvre de l’OIM sur les sites déplacés internes de Barsalogho et de Djibo. Il explique la stratégie la stratégie de sensibilisation adoptée : « afin d’éviter les grands rassemblements, nous faisons du porte à porte à Djibo et à Barsalogho. Nous réunissons les bénéficiaires en groupes de 10 tout en respectant les mesures de distanciation sociale. Nous leur expliquons ce qu’est que la maladie à coronavirus, comment elle se transmet, comment elle se manifeste, comment on peut se protéger contre cette maladie et que faire lorsqu’on présente les symptômes du COVID-19 ».

Pour les bénéficiaires, cette action est la bienvenue. Yacouba Ouédraogo est sur le site des déplacés internes de Djibo. Il a déclaré, « nous connaissons mieux comment nous protéger contre cette maladie éviter les regroupement, c’est-à-dire observer une distance d’au moins 1 m avec les autres, tousser ou éternuer dans le pli du coude et laver régulièrement. En plus de cela nous avons reçu du matériel d’hygiène. Nous pouvons maintenant avec nous familles nous laver les mains régulièrement ».

En plus de la sensibilisation, les déplacés internes et populations hôtes bénéficient aussi de l’appui des psychologues pour la gestion du stress en période COVID-19. « Il y a des psychologues qui participent aux séances de sensibilisation. Ils demandent aux déplacés internes de faire attention à la maladie sans pour autant céder à la panique et d’éviter d’écouter les fausses informations sur la maladie. Ils leur expliquent aussi que la maladie peut être guérie, raison pour laquelle il faut contacter les services compétents dès la manifestation du moindre signe », a ajouté Moussa Konfé.

Cette initiative a été financée par le Fonds Central d'intervention d'Urgence des Nations Unies, le Département d'Etat américain et le Fonds de consolidation de la Paix.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Judicael Lompo, OIM Burkina Faso, email : jlompo@iom.int

Pour plus d’informations sur la réponse régionale, veuillez contacter Florence Kim au Bureau régional de l’OIM pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale, Tel. +221 78 620 62 13, email : fkim@iom.int