Formation d’étudiants en journalisme sur la couverture médiatique de la migration en Gambie

Published Date: 
Wed, 04/24/2019 - 08:00
Country: 
Gambia

Jufureh —Pour renforcer la couverture médiatique des questions migratoires, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Gambie a offert une formation à 44 étudiants en journalisme les 18 et 19 avril.

L’objectif était d’engager les étudiants en journalisme qui sont encore à l’école, de les motiver à pratiquer une réflexion critique de haut niveau sur la migration. La plupart des participants fréquentent l’institut de journalisme et de médias numériques de l’Université de Gambie (UTGJSA) qui ont choisi la migration comme thème pour leurs journées de réflexion de 2019. Les autres participants sont issus du Media Academy for Journalism and Communication du Gambia College et de deux autres instituts.

La formation s’est ouverte par une présentation du contexte migratoire en Gambie, avec un accent particulier sur la migration irrégulière le long des routes de la Méditerranée centrale et occidentale, y compris le retour humanitaire volontaire de plus de 3700 Gambiens vulnérables entre janvier 2017 et mars 2019.

Les participants ont également reçu une formation sur les principaux concepts et termes clés de la migration, y compris la différence entre un migrant et un réfugié, la traite et le trafic illicite, la réintégration et la réinstallation — des termes qui font l’objet d’amalgames dans les médias gambiens.

« La migration est un phénomène dont on parle quotidiennement dans les médias », remarque Isatou Keita, recteur de l’UTGJSA, au sujet de l’élan qui pousse les étudiants en journalisme à s’intéresser de la migration. « Nous avons identifié le besoin d’acquérir des connaissances sur la façon de couvrir les questions liées à la migration ».

Grâce à des sessions sur l’éthique journalistique et les techniques d’interview des migrants, les participants ont été informés davantage sur leurs responsabilités de protéger les migrants vulnérables et d’éviter de dramatiser le retour et la réintégration de près de 4000 Gambiens. Ils ont immédiatement mis en pratique ces connaissances dans deux exercices : la rédaction d’un profil fictif d’un migrant de retour gambien et l’élaboration d’une stratégie d’interview fictive dans le cadre d’une opération de retour humanitaire volontaire.

« La migration continue d’avoir un impact énorme sur le pays, il est donc important que nous en parlions de manière responsable et sur la base d’informations fiables. L’utilisation de certains termes plutôt que d’autres peut influencer la manière dont les migrants de retour sont perçus et, par conséquent, avoir un impact sur leur réintégration dans leurs communautés. Cela aura à son tour un impact sur la durabilité de la réintégration », déclare Fumiko Nagano, Cheffe de mission de l’OIM en Gambie. « Nous sommes convaincus que ces étudiants en journalisme, qui deviendront bientôt des professionnels des médias de premier plan, joueront un rôle clé dans la bonne couverture médiatique des migrations.

Cette formation s’inscrit dans le cadre élargi des efforts déployés en Afrique de l’Ouest et du Centre au titre de l’Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants, qui a permis de former plus de 400 journalistes depuis 2018. Un nombre de 26 journalistes gambiens a déjà été formé en janvier 2018, alors qu’une autre formation est prévue en juin pour les rédacteurs et les reporters débutants.

« La couverture médiatique des migrations exige une compréhension des concepts et des tendances migratoires ainsi que des histoires et des aspirations des migrants », a déclaré Attila Lajos, ambassadeur de l’UE en Gambie, sur l’importance de la formation. « En effet, la protection des migrants implique la façon dont la société les perçoit à leur retour et les soutient dans leur processus de réintégration.

L’Initiative conjointe est financée par le Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique et couvre 26 pays africains. Le projet vise à contribuer à la gouvernance des migrations et à soutenir la réintégration durable des migrants de retour grâce à une approche intégrée qui aborde les dimensions économique, sociale et psychologique et favorise l’inclusion des communautés dans le processus.

Cliquez ici pour voir la vidéo

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miko Alazas à l’OIM Gambie; Tél. : +220 330 3168, Email : aalazas@iom.int ou visiter la page www.migrationjointinitiative.org.