L’OIM et le Gouvernement du Ghana lancent un projet visant à prévenir la traite des personnes

Published Date: 
Tue, 01/29/2019 - 08:00
Country: 
Ghana

Accra — Le 10 janvier 2019, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Ghana, en partenariat avec le Ministère du Genre, de l’Enfance et de la Protection sociale, a lancé un nouveau projet intitulé « To strengthen the Government of Ghana’s capacity and prevent Trafficking in Persons (TiP) in targeted sectors » (Renforcer les capacités du Gouvernement du Ghana et prévenir la traite des personnes dans des secteurs ciblés).

 

Le projet, financé par le Bureau de contrôle et de lutte contre la traite des personnes du Département d’État des États-Unis, vise à renforcer les capacités du Gouvernement ghanéen à engager d’autres ministères dans les activités de prévention de la traite des personnes et à soutenir les victimes adultes, en mettant particulièrement l’accent sur la traite des adultes à des fins d’exploitation sexuelle, aux niveaux national et transfrontalier.

 

Le lancement officiel du projet a rassemblé plus de 30 acteurs nationaux issus des ministères, de l’Unité de lutte contre la traite des personnes de la Police, du Service de l’immigration, des universités et des ONG. La réunion de consultation subséquente a permis de présenter le projet et d’engager les participants habituels et de nouveaux intervenants à discuter des efforts de lutte contre la traite au Ghana, à identifier les lacunes et les défis, et à s’investir dans la coopération interagence.

 

Mme Sylvia Lopez-Ekra, Cheffe de mission à l’OIM au Ghana, a reconnu l’engagement des participants et a encouragé les efforts de partenariat visant à lutter contre la traite des personnes dans le pays. Mme Victoria Natsu, Cheffe du Secrétariat sur la traite des personnes, a salué le partenariat avec l’OIM et les résultats obtenus, soulignant la nécessité de redoubler d’efforts pour soutenir les adultes victimes de la traite, notamment les victimes de la traite à des fins d’exploitation sexuelle.

 

Après le lancement du projet, les parties prenantes se sont engagées à poursuivre leur coopération et ont apporté une contribution précieuse à une étude à réaliser sur la traite à des fins d’exploitation sexuelle. Cette étude qui sera axée sur les tendances et les défis, les schémas de la traite, les facilitateurs, les chaînes logistiques, les régions touchées ainsi que les critères de vulnérabilité de la population victime de la traite.

 

Pour plus d’informations, contactez Victoria Klimova à l’OIM Ghana, Email : vklimova@iom.int, Tél. : +233 302 742 930.