L’OIM forme des partenaires et des médiateurs communautaires sur des approches visant à renforcer la sensibilisation sur la migration irrégulière et ses alternatives

Published Date: 
Fri, 12/14/2018
Country: 
Cameroun

Yaoundé - La semaine dernière (4-6/12), des membres de deux organisations de la société civile camerounaise et sept médiateurs communautaires du Ministère camerounais de la Jeunesse et de l'Éducation Civique (MINJEC) ont participé à une formation sur les techniques de communication pour le développement (C4D) organisée par l'OIM.

La formation visait à fournir aux partenaires de l’OIM dans le domaine de la sensibilisation avec des connaissances et outils communs pour renforcer la portée des campagnes de sensibilisation de l’OIM sur la migration irrégulière au Cameroun.

Sensibiliser sur les risques de la migration irrégulière est essentiel pour garantir que les migrants potentiels prennent des décisions éclairées (en connaissance de cause) concernant leurs projets de migration. L'approche C4D est un processus participatif qui garantit que les facteurs complexes qui motivent et promeuvent le changement durable sont pris en considération dans l’élaboration des messages.

Au Cameroun, l’OIM collabore avec deux associations, Solutions aux migrations Clandestines et l’Organisation pour l’Eveil des Jeunes sur la Migration Irrégulière et le Traite de Personnes (OEMIT) afin de diffuser des messages positifs sur la migration dans les centres et les banlieues des grandes villes du Cameroun : Yaoundé, Douala et Bafoussam.

L’OEMIT est unique en ce qu'elle a été créée par des anciens migrants préoccupés par le nombre de Camerounais qu'ils ont vus dans des centres de détention en Libye. Ensemble, ils se sont engagés à faire entendre leur voix et à être des exemples vivants que les jeunes Camerounais n'ont pas besoin de migrer pour réussir.

Plusieurs activités ont été organisées l’année dernière, notamment des causeries éducatives destinées aux lycéens, des conférences pour engager des universitaires et des décideurs, et des événements à haute visibilité tels que des concerts et des débats télévisés. À ces activités s’ajoute une campagne de sensibilisation des communautés, initiée par le gouvernement camerounais par le biais du Ministère de la Jeunesse et de l'Éducation Civique.

Au cours de la formation, les participants ont été invités à concevoir et à tester des messages entre eux afin d’identifier et de combler les lacunes éventuelles. Ils ont également eu l’occasion de partager leurs expériences dans le cadre des activités de sensibilisation.

« Grâce à cette formation, je suis plus confiant en mes capacités à faciliter une causerie communautaire ayant un impact », a déclaré l'un des médiateurs communautaires ayant participé à la formation.

Cette formation était organisée dans le cadre de l'Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants au Cameroun.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Serena Pescatore, chargée de communication et de la sensibilisation à l'OIM Cameroun, à l'adresse spescatore@iom.int tél.: +237 698 215103.