La Mauritanie engagée dans une réflexion inclusive sur les migrations

Published Date: 
Mon, 10/22/2018 - 08:00
Country: 
Mauritania

« La migration n’est pas un phénomène nouveau, elle a accompagné toute l’histoire de l’humanité. Mais dans le monde actuel où plus de 60 millions de personnes ont dû fuir leur pays à cause des conflits, des violences, des persécutions ou des désastres naturels, le rôle et la responsabilité de la communauté internationale sont clairs. Dans ce monde globalisé, la migration et les différents types de mobilité humaine ne peuvent être traitées efficacement que de manière partagée et en partenariat. Il est indéniable que tous les pays - d'origine, de transit et de destination - sont touchés par le phénomène migratoire, qu'il soit légal ou irrégulier ». 

C’est ainsi que SEM Giacomo Durazzo, Ambassadeur de la délégation de l’Union européenne en Mauritanie a ouvert la journée d’information et de sensibilisation sur le Pacte mondial pour des migrations sûres, régulières et ordonnées à Nouakchott le 25 Septembre 2018. 

« Le Pacte reconnaît que la gestion des migrations internationales est une responsabilité partagée par tous les pays et non pas uniquement par les pays de destination des migrants », a déclaré Dr Abdou Salam Gueye, Coordinateur résident a.i du Système des Nations unies en Mauritanie

Suite à la déclaration historique de New York sur les réfugiés et les migrants le 19 septembre 2016, qui décrit les déplacements massifs de réfugiés et de migrants comme étant un phénomène naturel et explique que tous les Etats en ont une responsabilité partagée qui doit être assumée de manière plus équitable et prévisible, les Etats membres de l'ONU se sont mis d’accord le vendredi 13 juillet 2018 à New York, sur le texte final du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, en vue de son adoption formelle en 10 et 11 décembre prochain à Marrakech lors d’une conférence intergouvernementale.  

« La République Islamique de Mauritanie se réjouie de la coopération multilatérale ainsi que du support technique des partenaires techniques et financiers pour continuer à relever les défis mais aussi les opportunités portées par les migrations », a expliqué Mohamed Ould Soueidatt, Secrétaire général du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation durant la journée.  

Au courant de cette journée d’information et de sensibilisation, des tables rondes ont été organisées, réunissant les différentes institutions conviées pour l’occasion, afin de discuter des différentes thématiques générales liées au Pacte. 

Ces différentes discussions ont été l’occasion de soulever différentes problématiques sur la gouvernance de la migration en Mauritanie, les sujets de discussions étant « La collecte des données en matière de migration : Quels défis et opportunités en Mauritanie ? », « Les progrès dans la gestion des frontières en Mauritanie », « Le rôle de la diaspora qualifiée de retour pour le développement et l’innovation », et « Protection des droits du travail, des groupes les plus vulnérables et environnement sûr pour les travailleurs migrants ». 

A l’issue des discussions sur ces différentes thématiques, chaque table ronde a émis des recommandations par rapport au contexte mauritanien, et du rôle que doivent jouer les différentes parties prenantes dans la mise en œuvre du Pacte dans le Pays.