Mauritanie : Des experts médicaux font part de leur expérience personnelle dans le cadre du programme de retour temporaire de la diaspora

Published Date: 
Mon, 07/05/2021 - 17:45
Country: 
Mauritania

Nouakchott – L’impact de la COVID-19 sur les structures sanitaires, économiques et industrielles mondiales, et la nécessité d’adaptation dans l’urgence que cette pandémie a créé, appelle à engager de profondes transformations de ces structures, notamment dans le domaine de l’équipement, de la préparation ainsi que de la formation du personnel soignant.

Comme la majorité des structures de santé d’Afrique de l’Ouest et du Centre, les structures sanitaires de la Mauritanie ont été confrontées à la pandémie, qui continue de sévir dans le pays. Afin d’aider à combler les besoins croissants en matière de personnel infirmier et soignant, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a facilité le retour de douze professionnels mauritaniens de la santé, parmi eux des spécialistes en pneumologie, en hépato-gastro-entérologie, ainsi que des infirmiers, venus de France, du Maroc et du Sénégal afin de venir appuyer les efforts du gouvernement dans leur pays d’origine.

Grâce au programme de retour temporaire de la diaspora financé par le Fonds fiduciaire de l’Union européenne pour l’Afrique (EUTF) par le biais de l’initiative conjointe UE-OIM, des médecins mauritaniens ont pu s'engager activement dans l'amélioration de la réponse de leur pays d'origine à la COVID-19 mais aussi des conditions de vie générale de la population mauritanienne. Très engagés à aider la Mauritanie dans ses efforts pour lutter contre la pandémie de la COVID-19, ils ont été recrutés par l’OIM pour agir en qualité de consultants.

Dans le cadre de cette initiative, leur rôle essentiel est celui d’instructeurs et de mentors auprès des professionnels de santé locaux afin d’aider à consolider la capacité des services de santé mauritaniens. Selon eux, malgré les lacunes actuelles sur les plans logistique et matériel, la contribution du personnel de santé local est majeure, prodiguant des soins de qualité aux patients et sauvant quotidiennement des vies.

« Travailler en milieu hospitalier est une vocation qui se confirme au-delà des frontières », déclare N’Diaye Fatoumata, infirmière libérale. « J’ai eu la chance d’intégrer une équipe de soignants accueillante, compétente et spontanée, qui a accepté des critiques constructives, a pris conseil et avec laquelle j’ai échangé des informations précieuses dont j’ai énormément appris ».   

La mise en place de nouveaux outils de communication médicale par ces paramédicaux et médecins de la diaspora pour améliorer les échanges entre les infirmières diplômées d'Etat et les médecins mauritaniens peut être considérée comme l'une des méthodes les plus fructueuses mises en œuvre pour assurer une unité plus efficace.

La capacité à transmettre et à partager l’information entre les différents membres des équipes médicales a ainsi contribué à créer une situation avantageuse tant pour ceux qui cherchent à bâtir une expertise médicale plus aboutie, que pour ceux qui souhaitent contribuer au développement des structures sanitaires de leur pays d'origine.

« J’ai eu la chance de passer mon baccalauréat en Mauritanie et c’est vraiment une grande fierté pour moi de revenir ici », déclare Fodio Camara, infirmière libérale installée en région parisienne. « Malgré la différence de la langue et l’appréhension qu’elle suscite, on se rend compte qu’on peut soigner un patient et le rassurer dans toutes les langues. Il suffit juste d’adapter sa posture et son ton et le tour est joué, la magie opère ».

Le lien entre la diaspora et le pays d’origine est le résultat d’une initiative de l’OIM financée par le Fonds fiduciaire de l’Union européenne pour l’Afrique. Ces experts médicaux maintiennent une liaison constante avec l’équipe de l’OIM en Mauritanie afin de veiller à encourager positivement leurs collègues paramédicaux et médicaux issus de la diaspora à s’engager dans cette initiative.